Rel@com

Rel@com - Revue des Sciences Humaines et Sociales - Université Alassane Ouattara

MOBILISATION COMMUNAUTAIRE : ÉLÉMENT DE LUTTE CONTRE LE DÉRÈGLEMEMENT CLIMATIQUE EN MILIEU RURAL

Alexis Innocent Dit Marshall ACKAH

Résumé

Cette étude sur la mobilisation communautaire et la lutte contre le réchauffement climatique réalisée dans la région des Grands Ponts en Côte d’Ivoire est motivée en première instance par la recherche de solutions pour atténuer la flambée des températures partout dans le monde. Le danger auquel toute l’humanité est confrontée commande de rechercher des solutions. Les interrogations çà et là tournent généralement autour de la pollution des grandes industries. Avec un peu de recul et vu que les zones rurales n’y sont pas épargnées, il importe d’analyser, en deuxième instance l’impact des feux de brousse dans la détérioration de l’environnement. La méthodologie utilisée repose sur une observation non participante, une recherche documentaire et des entretiens semi- directifs auprès de deux types de publics ; un public vivant en zone forestière et un autre en zone balnéaire. Les résultats révèlent que les populations rurales sont sensibles aux effets du changement climatique, même si dans leur grande majorité, elles les lient à la fatalité. Dans la recherche de solutions, il est proposé la mobilisation communautaire en tant que stratégie de communication pour changer les comportements dans la façon de pratiquer l’agriculture en zone rurale. La réaction des différents acteurs est encourageante, pour peu qu’on leur offre d’autres alternatives comme les bœufs à la charrue, les engins légers en vue de mécaniser leur activité agricole.

Abstract

This study on community mobilization and the fight against global warming carried out in the Grands Ponts region in Côte d’Ivoire is motivated in the first instance by the search for solutions to mitigate the soaring temperatures all over the world. The danger that all of humanity is facing requires the search for solutions. The questions here and there generally revolve around the pollution of large industries. With a little hindsight and given that rural areas are not spared, it is important to analyze, in the second instance, the impact of bushfires in the deterioration of the environment. The methodology used is based on non-participant observation, documentary research and semi-structured interviews with two types of audiences; one public living in the forest area and another in the seaside area. The results reveal that rural populations are sensitive to the effects of climate change, even if the vast majority of them link them to fatality. In the search for solutions, community mobilization is proposed as a communication strategy to change behavior in the way of practicing agriculture in rural areas. The reaction of the various actors is encouraging, provided they are offered other alternatives such as oxen to the plow, light machinery in order to mechanize their agricultural activity.